RESSOURCES

Jeune public

Les filles et les garçons ne sont pas représentés à part égale dans la littérature et dans les films pour les enfants. Un tour d’horizon parmi les héros et héroïnes permet de mieux comprendre comment les stéréotypes se construisent. Par Nina Schmidt de l’Observatoire des inégalités.

Les filles et les garçons ne sont pas représentés à part égale dans la littérature et dans les films pour les enfants. Un tour d’horizon parmi les héros et héroïnes permet de mieux comprendre comment les stéréotypes se construisent. Par Nina Schmidt de l’Observatoire des inégalités.

Transcription de la conférence de Dominique Paquet du 23 mars 2018.

Cette étude a été initiée par Reine Prat en concertation avec Brigitte Chaffaut, conseillère pour le spectacle jeune public à l'Onda. Elle a été réalisée sous la conduite de Sylvie Cromer, sociologue, enseignante-chercheuse à l’Université de Lille 2, avec l'appui, pour le traitement des données, de Laurent Babé, statisticien, chargé d'études au bureau de l'observation du spectacle vivant (Mcc-Dmdts).

Comment les rôles sexués se construisent-ils ? Carole B. RUGEILLES, Isabelle C. ROMER et Sylvie CROMER ont étudié un des instruments possibles de cette construction : les albums illustrés pour enfants. Les personnages qui les peuplent sont principalement des enfants – garçons et filles – et des parents – pères et mères – que l’on voit dans leurs activités quotidiennes, avec des attributs et des qualités éventuellement bien différenciés selon le sexe. Même les animaux, réels ou imaginaires, humanisés ou non, ont souvent un sexe... Enfin, les auteurs des albums sont, eux aussi, des hommes et des femmes, ce qui peut influencer le choix des personnages et de leurs caractéristiques.